L'ESJ Lille, une école ouverte sur le monde

Présentation

L’ouverture internationale de l’ESJ Lille date de la création de l’école en 1924.

Depuis cette époque, l’ESJ Lille a accueilli des étudiants internationaux dans chacune de ses promotions. Plus de 1 000 étudiants internationaux sont aujourd’hui diplômés de l’ESJ Lille (en intégrant le Master international en Management des Médias, la Licence Journalisme multimédia et la formation diplômante à Bamako).

Depuis 1992, nous avons choisi de mettre notre expertise dans le domaine du journalisme et des médias au service de nos confrères et partenaires internationaux en créant ESJ International. Nous mobilisons chaque année notre savoir-faire au profit d’un nombre limité de projets dans le monde entier. Cette démarche nous permet d’aborder chaque partenariat de manière spécifique et de garantir la qualité de nos prestations.

L’ESJ Lille intervient à l’international à la demande des médias, des organisations professionnelles, des établissements d’enseignement du journalisme, des acteurs de la coopération internationale…

Chaque projet est monté sur mesure en fonction des besoins exprimés et du budget proposé.

Contact
Sylvie Larrière, Directrice de l'international

sylvie.larriere@esj-lille.fr
03 20 30 44 32


Les étudiants internationaux de la 95e promotion de l'ESJ Lille

Formation

L’ESJ Lille intervient en formation initiale au sein des établissements d’enseignement du journalisme. Des sessions de formation pratique peuvent être organisées sur l’ensemble des thématiques journalistiques. Nous pouvons également encadrer la réalisation de journaux écoles, où les étudiants se constituent en rédaction et réalisent un projet éditorial de A à Z (conception de la maquette du journal ou du site, élaboration du contenu, editing, mise en page ou mise en ligne).

Nous proposons des formations pour les journalistes en activité. Celles-ci peuvent être organisées dans les locaux de l’école à Lille (formations ponctuelles ou université d’été) ou à l’international. Nous intervenons ainsi régulièrement dans des rédactions à l’international, à la demande d’un média ou dans le cadre de programmes de coopération. Ces formations concernent tout type de média (Télévision, radio, presse écrite) et tout type de thématique (techniques journalistiques, managériales, gestion des médias, etc.). Elles peuvent se dérouler en français ou dans la langue du pays.

Tous les formats sont possibles : formations courtes en présentiel, formations longues en alternance, formations mixtes en présentiel et à distance, formations 100 % à distance.

Nous pouvons notamment créer des SPOC et des MOOC qui seront hébergés sur notre plateforme d’enseignement à distance.

Nous pouvons aussi accompagner des projets de production (création de sites internet, production de numéros spéciaux, magazines, émissions…).
Depuis sa création, l’ESJ Lille est intervenue dans plus d’une cinquantaine de pays, en Europe, Asie et Afrique.

Expertise

L’ESJ Lille peut également apporter son expertise auprès de la profession dans plusieurs domaines :

Auprès des établissements d’enseignement du journalisme :
Analyse et évaluation des curriculums existants, accompagnement à la création d’établissement d’enseignement du journalisme ou de parcours de formation, formation de formateurs, etc.

Auprès des médias :
Organisation des rédactions, stratégie managériale, conseil éditorial, évolution de maquette, création de médias, élaboration de plan de formation, etc.

Ressources

24 heures dans une rédaction est un site que l’ESJ Lille et CFI (Canal France International) ont conçu au service de la formation professionnelle des journalistes dans le monde entier selon les standards internationaux.

Quatre collections de fiches pratiques ont été conçues. Elles décrivent concrètement le déroulement de la production journalistique pendant 24 heures dans la rédaction d’une radio, d’une télévision, d’un journal et d’un site web d’information.

Sur ce site, ces fiches sont disponibles, consultables et téléchargeables gratuitement en sept langues : français, anglais, chinois, vietnamien, indonésien, swahili et arabe.

Réseau Théophraste

Le Réseau Théophraste a vu le jour en mars 1994 lorsque, répondant à l’initiative de l’ESJ Lille, quatorze centres francophones de formation et de perfectionnement au journalisme ont décidé de créer une association qui se propose de développer les actions de coopération et d’échanges entre ses membres. La charte du Réseau lui fixe notamment comme objectifs de contribuer à la définition du caractère spécifique des métiers du journalisme, dans le respect de la pluralité culturelle, de réfléchir sur les pratiques du métier et sur sa dimension éthique.

C’est avant tout le souci de l’échange et du développement d’un « journalisme à la francophone » qui motive les participants du Réseau Théophraste. Solidarité Nord-Sud et perfectionnement des techniques de formation sont au cœur de sa démarche.

Objectifs
  • Favoriser les échanges de ressources humaines et documentaires.
  • Organiser des Universités d’été, où participent à la fois des étudiants et des enseignants des différents centres de formation.
  • Promouvoir des formations de formateurs, qui ont donné lieu à de nombreux échanges entre professionnels du journalisme devenant formateurs, et universitaires approfondissant leur connaissance et leur expérience du secteur.
  • Initier un label des écoles de journalisme.
  • Organiser ou participer à des colloques de réflexion sur les évolutions du métier, en coopération avec les Universités de la communication, l’Année francophone internationale, et les différentes institutions internationales.

Le Réseau a notamment initié deux éditions, Le journalisme à l’heure du Net : guide pratique (Les Presses de l’Université de Laval), publié en français, et un CD-Rom sur la salle de rédaction du futur. Réseau institutionnel de l’AUF (Agence universitaire de la Francophonie), le Réseau Théophraste a également mis en œuvre un « programme de mobilité » de formateurs qui organise la coopération entre les différents centres et engagé un processus de certification des centres de formations qui le composent.